Communiqués

Communiqués

13 mai 2014

Subventions importantes au Laboratoire de recherche Télébec en communications souterraines (LRTCS)

Communiqué de presse

Subventions importantes au Laboratoire de recherche Télébec en communications souterraines (LRTCS)

Rouyn-Noranda, le 13 mai 2014 -  L'équipe de professeurs chercheurs en télécommunications de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) pourra compter sur d'importantes subventions afin de poursuivre leurs recherches. En effet, trois professeurs du laboratoire de recherche Télébec en communications souterraines (LRTCS) de l'UQAT viennent de recevoir d'importantes subventions du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Une somme de 984 000 $ sur trois ans sera attribuée aux professeurs Nahi Kandil, Mourad Nedil et Nadir Hakem. Ces montants découlent des subventions de recherche et développement coopérative (RDC) du CRSNG. Les subventions RDC appuient des projets de recherche bien définis, menés conjointement par des chercheurs universitaires et leurs partenaires du secteur privé.  

« L'obtention de ces trois subventions permet la formation d'une vingtaine d'étudiants à la maîtrise et au doctorat en ingénierie dans le domaine des télécommunications pour des applications minières ou à faible densité de population. Ce projet est en partenariat avec Télébec et des industries minières régionales », se réjouit M. François Godard, directeur de l'École de génie de l'UQAT.

Le professeur Nahi Kandil a obtenu une somme de 318 000 $ sur trois ans pour son projet « Robust and Smart M2M Wireless Communications, Remote Control, and Sensing for Enhanced Automated-Management, Productivity and Safety in Smart Underground Mines ». L'objectif du projet est d'utiliser un réseau de capteurs sans fil intelligent afin de suivre en continu les opérations de sécurité et d'automatisation dans un environnement d'exploitation minière souterraine.

Pour sa part, le professeur Mourad Nedil a obtenu 315 000 $ pour son projet « MIMO systems for future high data rate wireless underground mines communications ».  Son projet vise à accroître les performances du système de communication dans les environnements complexes.

Finalement, le professeur Nadir Hakem sera responsable du projet Système adaptatif de télécommunications pour les régions éloignées (Projet Viginet), un projet pour lequel il a obtenuune subvention de 315 000 $ sur trois ans. Il s'agit fondamentalement d'une station terrienne de faible encombrement, de déploiement quasi-instantané, qui acceptera n'importe quelle technologie sans fil dans une région où il n'y a aucun service et pourra relayer cette information via un réseau de stations ou via le satellite sans avoir recours à des équipements spécialisés.

«Télébec est fière d'appuyer le Laboratoire de recherche en communications souterraines et de soutenir la recherche et le développement afin, notamment, de trouver des façons de rendre les mines plus sécuritaires et performantes. Depuis les débuts du Laboratoire, il y a 15 ans, Télébec a investi près de 10 M$ pour soutenir les travaux de la centaine d'étudiants hautement spécialisés en télécommunications ayant été formés par le Laboratoire », précise Vincent Guimont, vice-président Ventes Régionales chez Télébec.

Basée au campus de Val-d'Or, l'équipe du LRTCS se spécialise dans la formation de personnel hautement qualifié en télécommunications, elle effectue de la recherche sur les communications dans les milieux confinés, sur les télécommunications dans les zones à faible densité d'utilisateurs et également de la recherche appliquée en télécommunications sans fil au contrôle de procédés, de machines ou de robots.

-30-

Source :
Nathalie Cossette
Agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628





Partenaires

voir tous...

Bourses

Bourses d’études au LRTCS

Formulaire pour appliquer pour devenir
En savoir plusvoir tous...